Back to top

Le ciel comme atelier

Yves Klein et ses contemporains
Expositions
Du
au
Yves Klein, connu pour ses monochromes bleus, a partagé avec de nombreux artistes européens au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, une approche de l’art et de l’univers détachée de toute matérialité. Avec Lucio Fontana, il explore le mouvement spatialiste qui définit une unité du temps et de l’espace née de l’interaction avec le spectateur. Bousculés par la conquête de l’espace, ces artistes s’approprient le ciel à travers des représentations du cosmos et des créations de sculptures aériennes. Le peintre doit se rendre dans l’espace, qui est selon Klein habité par la sensibilité de chacun : il développe alors une « Architecture de l’air » (1958-1961), où le ciel, infini et immatériel, devient son atelier.
Lucio Fontana, Concetto spaziale, La fine di Dio
Convient aux familles
Du
au

49.119666, 6.176905