Back to top

Acrobates, histoires de meurtres et plaisir de chanter

L'orgue de barbarie dans le contexte de la foire
Expositions
Du
au
Depuis le XVIIIe siècle, l’orgue de Barbarie est présent sur les places publiques et dans les rues des villes européennes. Il exprime une certaine joie de vivre et met de l’animation dans le quotidien monotone de la société, notamment sur les foires. Les jours de grandes fêtes, la place de l’église se transforme en un lieu de réjouissances public où l’on divertit la population de diverses manières avec de la musique, de la danse, des acrobaties et l’orgue de Barbarie.

L’exposition temporaire « Acrobates, histoires de meurtres et plaisir de chanter » est consacrée à l’activité déployée dans des foires. Elle montre, grâce au choix des pièces exposées, les utilisations diverses de l’orgue de Barbarie : comme instrument soliste, pour accompagner d’autres instruments ou pour accompagner une voix chantée, dans un contexte où l’on voulait se divertir, prendre du plaisir et s’amuser.
Ausschnitt einer Figurenbühne einer Drehorgel mit zwei Figuren
Convient aux familles
Du
au

48.09086, 7.96279